1-800-465-4149      info@cmg.ca      English
Message de la présidente de la GCM
GCM 24 janvier 2023

Chers-ères membres de la Guilde canadienne des médias (GCM),

Ici Annick Forest, j’ai été élue sans opposition au poste de présidente de notre syndicat pour un mandat qui a commencé le 1er janvier 2023 et qui se termine en décembre 2025. J’ai hâte de travailler avec vous pour faire de la GCM un puissant syndicat uni pour le bien de tous ses membres.

Assurer le meilleur environnement de travail possible à mes collègues de travail me tient à cœur depuis mon premier travail comme caissière syndiquée à 16 ans. Les valeurs syndicales m’ont été transmises dès mon jeune âge par ma mère, une syndicaliste engagée qui a négocié des conventions collectives pour son syndicat. Elle a été un bel exemple pour ses trois filles qui ont toutes été engagées et actives dans leurs syndicats respectifs. On peut dire que « l’union fait la force et l’équité pour toutes et tous » est la devise familiale.

J’ai mis les pied dans une salle de nouvelles de Radio-Canada pour la première fois en 1991 dans le cadre d’un stage de six semaines à Vancouver : une exigence pour obtenir mon baccalauréat avec double majeure en information/communication et science politique de l’Université de Moncton. Ce stage a mené à un contrat de 10 mois dans cette même salle comme reporter télé. Je suis ensuite revenue sur la côte est pour travailler comme pigiste puis employée temporaire pour Radio-Canada à Halifax. De retour à Vancouver en 1998, j’ai travaillé comme reporter radio et télé temporaire avant d’être finalement embauchée comme première recherchiste permanente. Je suis passée par des postes de réalisatrice associée, réalisatrice associée/technicienne et réalisatrice aux ressources avant de retrouver mon amour de l’écriture comme reporter Web en 2010, puis comme réalisatrice nouvelles Web pour l’Ouest en 2015.

Dès mon arrivée dans la salle de nouvelles, il a fallu que je me batte pour mes droits en vertu de ma convention collective. En 2005, après le lockout à CBC/Radio-Canada, le président local de la GCM a pris contact avec moi pour m’encourager à être active au sein du syndicat. J’ai répondu à l’appel et depuis j’ai servi dans divers de postes au sein de la GCM :

-Directrice des affaires francophones pour l’Ouest de la Sous-section Radio-Canada/CBC
-Directrice du comité national des griefs de la Sous-section Radio-Canada/CBC
-Directrice des nouveaux médias de la Sous-section Radio-Canada/CBC
-Membre du Comité consultatif sur les avantages sociaux de la Sous-section Radio-Canada/CBC
-Membre du Comité de négociation de la Convention collective de la Sous-section Radio-Canada/CBC en 2008-2009
-Présidente de l’unité locale de Vancouver

En 2016, la vie m’a comblée – je me suis fiancée avec un homme de Toronto qui est aujourd’hui mon mari et je suis allée adopter mon fils alors âgé de 5 ans au Honduras. Le moment était venu de me concentrer sur ma vie de famille et j’ai tranquillement mis de côté mes activités de syndicaliste en me promettant que j’y reviendrais en temps et lieu.

Ce temps est arrivé !

Je suis reconnaissante à toutes celles et ceux qui m’ont servi de mentors au cours des ans, pour leur exemple de leaders au sein de notre syndicat. Je veux leur faire honneur en travaillant avec vous toutes et tous pour apporter de vraies améliorations à nos milieux de travail. Et il y a beaucoup à faire :

. Comme plusieurs conventions collectives de nos sous-sections arrivent à échéance au cours des 24 prochains mois, la mobilisation sera une de mes priorités. L’union fait la force et les syndicats forts négocient des conventions collectives fortes.

. La santé mentale de nos membres tout comme les milieux de travail respectueux et inclusifs pour tout le monde, continueront d’être des priorités
au cours de mon mandat.

.
Depuis sa création en 1994, et grâce au travail de ses président-e-s successifs-ves, la GCM a pris du galon comme syndicat. Certains de nos statuts et règlements doivent donc être mis à jour pour refléter la réalité actuelle. Je vais préparer des propositions avec nos experts à l’interne et les soumettre aux membres lors de la convention de la GCM.

. Une autre priorité mais non la moindre : la formation.
Pour devenir actifs dans le syndicat, les membres doivent trouver des moments où ils-elles peuvent se rassembler, partager leurs expériences au travail et apprendre les meilleures méthodes pour se soutenir entre collègues. Je ferai tout mon possible pendant mon mandat pour offrir de telles occasions à nos membres.

J’ai hâte de travailler avec vous !

Annick

Annick R. Forest
(elle-she/her)
Présidente / President
Guilde canadienne des médias  / Canadian Media Guild
annick@cmg.ca

Étiquettes :