1-800-465-4149      info@cmg.ca      English
Merci et au plaisir
GCM 20 décembre 2022

De la part de Carmel Smyth, présidente de la Guilde

Carmel Smyth a été ré-élue présidente de la Guilde pour le mandat de 2020-2022.
Auparavant, elle avait été élue présidente de la Guilde pour 2011-2013, puis 2014-2016.

Au moment où je quitte mon poste de présidente de la Guilde après le mandat 2020-2022 et que je retourne à mon travail à CBC Toronto, j’aimerais vous remercier pour votre soutien durant ce mandat et lors de mandats précédents (2011-2016). C’est une période durant laquelle nous avons travaillé ensemble pour faire de la Guilde un syndicat plus attentif et plus fort et ce, afin de mieux servir tous-tes les membres et de continuer à être plus efficace lorsqu’il s’agit de défendre les intérêts des travailleurs-ses des médias partout au pays.

Vous avez été très nombreux-ses à donner de votre temps, et à partager vos idées et votre énergie au fil des ans, et je veux que vous sachiez que c’est en grande partie votre participation qui fait la force de la Guilde en tant que syndicat . J’espère que vous resterez engagé-e-s et que vous encouragerez les autres à se joindre à nos efforts collectifs pour apporter les améliorations dont nous avons besoin dans nos lieux de travail.

Nous savons que le travail dans les médias est exigeant. C’est pourquoi la principale priorité de la Guilde a toujours été d’améliorer vos conditions de travail, santé et sécurité, et votre rémunération . Beaucoup d’entre vous nous ont également dit que la possibilité de travailler à domicile était importante, et nous avons fait pression pour garantir un accès équitable à cette option. À partir des acquis actuels, nous pouvons, ensemble, œuvrer pour laisser aux générations futures des lieux de travail qui sont plus sains qu’ils ne l’étaient à nos débuts.

Dans le cadre de ces efforts, la Guilde a mis en place l’année dernière de nouveaux programmes de formation et de sensibilisation, en mettant l’accent sur la crise du travail temporaire .  L’une des principales priorités du Groupe de travail national sur le travail temporaire de la Guilde est de mettre fin à la pratique croissante consistant à laisser les jeunes travailleurs-ses des médias dans des emplois précaires pour des durées inacceptables.  Merci à toutes celles et ceux qui ont pris part à la campagne de Reconnaissance pour longs états de service de notre syndicat à l’intention des travailleurs-ses temporaires à CBC/Radio-Canada, une campagne publique mettant en lumière les problèmes auxquels sont confronté-e-s les nombreux-ses travailleurs-ses qui se retrouvent dans des emplois précaires.

Nous nous sommes également penché-e-s sur la question connexe du racisme systémique, en particulier le racisme contre les Noir-e-s et contre les Autochtones . Notre syndicat continue de faire pression sur les employeurs-ses à tous nos lieux de travail pour qu’ils-elles s’attaquent à la sous-représentation des voix issues de la diversité dans les médias. Merci à tous-tes nos courageux-ses collègues qui se sont exprimé-e-s, ont partagé leurs histoires personnelles et souvent douloureuses, et ont appelé à l’action.  Je dois dire, à titre personnel, qu’au cours des trois dernières années, j’ai pu constater directement à quel point il est difficile de dénoncer et de combattre efficacement le racisme au travail, même au sein du syndicat. Ce fut l’une des plus grandes déceptions de ma carrière de militante, et un rappel de tout qu’il nous reste à faire.

Les bon-ne-s leaders veulent changer les choses, mais nous avons besoin de votre vigilance et de votre soutien, à commencer par un engagement accru des membres et une plus grande diversité à tous les niveaux du leadership de notre syndicat.

Nous avons pris quelques premières mesures, notamment la mise en place d’un programme de formation obligatoire contre le racisme et les préjugés inconscients pour les militant-e-s et le personnel, et l’inclusion systématique de ces questions dans toutes nos discussions et négociations entre le syndicat et les patrons.

Sur le plan financier , nous avons pris plusieurs décisions stratégiques visant à renforcer le syndicat : nous avons acheté un petit bureau au centre-ville pour économiser des millions de dollars de loyer et garantir à la Guilde un siège permanent sans augmenter les cotisations, et nous avons réaffecté une grande partie de ces économies à l’éducation, à la formation et à l’embauche de plus de personnel pour mieux servir les membres.

Enfin, nous avons redoublé d’efforts dans la lutte continue pour un meilleur financement des médias d’information et de la radiodiffusion publique . Pour cela, nous avons mené des campagnes publiques, plaidé devant des comités fédéraux et le CRTC, rencontré des décideurs-ses aux niveaux fédéral et provincial, et mobilisé nos allié-e-s et le public en faveur d’un journalisme de qualité et de médias de service public forts.

Carmel Smyth, présidente de la Guilde et Kim Trynacity, présidente de la sous-section CBC/Radio-Canada, lors du défilé de la fête du travail, 2022 à Toronto.

Je suis reconnaissante pour le travail d’équipe qui a conduit aux avantages pratiques ainsi qu’aux améliorations sur le plan politique, financier et administratif que l’équipe dirigeante du syndicat de 2020-2022 a soigneusement mis en place. Un grand merci donc à mon équipe de direction syndicale pour tout leur soutien, les nombreuse et belles amitiés, et pour avoir travaillé dur au service de nos collègues. Je suis fière de ces efforts. J’espère que vous l’êtes aussi.

Et maintenant, nous laissons le bon travail à la prochaine génération.

En toute solidarité,

Carmel

Carmel Smyth
Présidente, La Guilde canadienne des médias

Étiquettes :